UEFA

Malgré une prestation plutôt moyenne cette semaine dans les compétitions européennes (une victoire, un nul et une défaite) le Portugal (6e) a réussit à augmenter son avance sur la Russie (7e) tout en gagnant du terrain par rapport à la France (5e).

Ce qui signifie concrètement que la saison 2022/2023 sera très probablement similaire à celle de 2021,2022, où le Portugal verra le champion de la Liga Nos et son dauphin  se qualifier directement pour la phase de groupe de la Ligue des Champions et le troisième, passer par les deux tours préliminaires. Alors que jusqu’à présent, seul le champion se qualifiait directement et le deuxième devait passer par les tours préliminaires et le troisième était reversé en Europa League.

Autre changement de taille le Portugal verra désormais le quatrième et le cinquième du championnat se qualifier pour les play-offs de la toute nouvelle compétition Européenne, la Ligue Conférence. Seul le vainqueur de la Coupe du Portugal se qualifiera pour l’Europa League.

 

Pour cela, a grandement contribué le bilan catastrophique des équipes russes cette semaine, avec deux défaites et deux matchs nuls. Ayant commencé les compétitions européennes avec six équipes (deux sont d’ores et déjà éliminées) les équipes russes doivent diviser leurs points (deux pour chaque victoire et un par match nul) par six, ce qui équivaut donc actuellement à 0.333 par victoire et 0.166 par match nul soit un total cette semaine de 0.333 points de plus.

À l’inverse, le Portugal qui n’a débuté la compétition qu’avec cinq équipes (Sporting et Rio Ave sont restées sur la route) doit diviser ses points par cinq ce qui équivaut actuellement à 0.4 par victoire et 0.2 par match nul. Ainsi, la victoire du FC Porto (0.4) ajouté au match nul du SL Benfica (0.2) permettent aux clubs portugais de marquer 0.6 points de plus au coefficient UEFA creusant encore un peu plus l’écart avec les Russes qui s’élèvent désormais à six points au total, un écart qui sera difficilement surmontable cette saison.

 

La France en ligne de mire :

Cette journée n’a pas été fameuse non plus pour les clubs français avec un bilan de quatre défaites pour une seule victoire. Tout comme les russes, les clubs français doivent diviser leurs points par six et donc actuellement une victoire équivaut à 0.333 et 0.166 par match nul ce qui fait (encore comme les Russes) un total de 0.333 points pour cette semaine européenne.

Cependant, l’écart entre la France et le Portugal au classement général est encore abyssal, plus précisément, il se porte actuellement à 8.699 points. Si l'on reprend donc notre argumentaire précédent et que l’on considère que les six points d’avance du Portugal sur les Russes sont presque insurmontables, que dire des 8,699 points d’écart avec la France ?

Eh bien, justement, c’est là que les choses deviennent intéressantes. Dans ce classement général, l’UEFA ne prend en compte que les points obtenus lors de la saison en cours, ainsi que les points obtenus lors des quatre années précédentes.

Ce qui veut dire qu’à la fin de cette saison européenne 2020/2021, les résultats de la saison 2016/2017 ne seront donc plus pris en compte.

Et quelle a été la saison la plus prolifique aux clubs français et aussi la plus mauvaise des clubs portugais ? Eh oui, dans le mille, c’est la saison 2016/2017 où les clubs français avaient accumulés 14,416 points contre seulement 8,083 pour les clubs portugais (même les clubs danois, on fait mieux cette année). Des points qui vont donc être retirés comme sur un coup de baguette magique de l’équation à la fin de la saison, ce qui fait plutôt l’affaire des clubs Lusitaniens !

Pour résumer si on retirait d’ores et déjà cette année noire de l’équation la différence entre les clubs portugais et français fonderait comme neige au soleil et ne serait plus que de 2,366 points. On peut donc raisonnablement dire au vu des positions actuelles des clubs français dans leurs groupes respectifs (avec Marseille et Rennes bons derniers, PSG et Nice troisièmes et seulement LILLE premier, alors que tous les clubs portugais sont actuellement deuxièmes de leurs groupes et avec de bonnes chances de se qualifier) que les clubs Portugais pourraient commencer la saison 2021/2022 très proche de la France, voir même pourquoi pas les dépasser dès le tout premier virage de la prochaine saison.

 

 

e-max.it: your social media marketing partner