S’il y a bien une chose qui fonctionne au Portugal, c’est la formation de pépites. Comme chaque année, nous avons sélectionnés les quinze meilleures de cette saison (retrouvez ici notre sélection de 2017). Bien sûr il y en a bien plus que ça et c’est toujours une torture de n’en choisir que quinze et nous n’avons pris que ceux qui sont nés avant septembre 1999.

João Felix (SL Benfica) Attaquant/ailier

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 14/ 6 buts

C’est le joueur du moment au Portugal et en Europe tous les projecteurs sont braqués sur lui. Titulaire depuis janvier, date d’arrivée de Bruno Lage à la tête de l’équipe première de Benfica, le Wonder Kid est en état de grâce avec 20 buts en 44 rencontres. À tout juste 19 ans, il a déjà inscrit son nom dans l’histoire de l’Europa League en inscrivant un triplé face à l’Eintracht Frankfurt, il est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à y parvenir. Depuis tous les plus grands clubs Européens lui courent après, Juventus, Real Madrid, Manchester… Mais pour s’attacher ses services il faudra lâcher minimum 120 M d’euros de quoi refroidir les prétendants les plus fortunés du monde. Bref ce jeune attaquant a tout pour incarner le visage du football portugais lors des prochaines années et il a le sang froid pour s’imposer dans n’importe quel club du monde.

 

 

João Filipe « Jota » (SL Benfica) attaquant/Ailier

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 56/ 22 buts

Il est bien moins connu que João Felix et pourtant en matière de potentiel pur, il n’a absolument rien à envier au Wonder Kid. Il aurait pu ne jamais participer au championnat d’Europe des moins de 19 ans mais le destin et des absences de dernière minute on finit par lui ouvrir les portes de la sélection et il est devenu tout simplement le grand artisan du sacre Lusitanien en 2018 où il a terminé meilleur buteur et meilleur joueur. Depuis il propage sa magie en deuxième division portugaise avec l’équipe B de Benfica, passage obligatoire avant d’avoir sa chance en équipe première, ou son imprévisibilité, sa technique, sa vivacité et son sens du but est ponctué par des gestes magiques tous plus incroyables les uns que les autres. On attend avec impatience de le voir entrer au premier plan du football portugais, faites-nous confiance, ce gamin il en a dans le ventre…

 

 

Rafael Leão (Lille Olympique) attaquant/ Ailier

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 42/ 6 buts

Ceux qui suivent le championnat de France ont certainement déjà entendu parler de lui. Après avoir quitté le Sporting, son club formateur, de manière plus que polémique cet été (d’ailleurs le cas est toujours en instance dans les tribunaux de l’UEFA) Rafael Leão est parti à la conquête de la Ligue 1 et pour l’instant c’est plutôt une grande réussite. Auteur de 8 buts en 24 rencontres sous les couleurs du LOSC, il a déjà conquis le cœur des supporteurs du nord de la France avec sa vitesse, vivacité au-dessus de la moyenne pour un joueur de son âge. Alors qu’il n’a même pas encore sifflé ses 20 bougies des voix s’élèvent déjà pour demander sa sélection en Équipe nationale du Portugal. Pas mal pour un inconnu non ?

 

Florentino Luis (SL Benfica) milieu défensif

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 68/ 1 but

Il a seulement 19 ans, mais sur le terrain on croirait voir l’expérience et la sérénité d’un trentenaire habitués aux hauts vols, ça s’explique peut-être par ses 68 sélections dans les divers échelons espoirs du Portugal. La maturité tactique et technique sont les marques de fabrique de ce jeune milieu défensif. Tout comme João Felix, Florentino a lui aussi commencé à jouer en équipe première avec l’arrivée de Bruno Lage. En seulement 10 rencontres en équipe première, le champion d’Europe U19 (2018) et U17 (2016) a déjà laissé sa marque et a ébahi tous les spécialistes. À tel point que Manchester City aurait déjà jeté son dévolu sur lui et serait prêt à payer les 60 M d’euros de sa clause de départ pour remplacer Fernandinho

 

 

Diogo Costa (FC Porto) gardien de but

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 51

Depuis son plus jeune âge, il est titulaire dans tous les échelons espoirs des équipes nationales du Portugal (51 sélections) et il a déjà son nom inscrit dans l’histoire des compétitions de jeunes. Lorsqu’il a été champion d’Europe U17 avec le Portugal en 2016, il avait conservé ses cages inviolées jusqu’en finale en établissant ainsi le record de la compétition. En UEFA Youth League aussi il a déjà laissé son empreinte avec le record de 9 matchs consécutifs sans encaisser le moindre but. Son affirmation tardive s’explique certainement par le fait qu’en équipe première du FC Porto il y a un certain Iker Casillas

 

 

Romario Baró (FC Porto) milieu centre

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 37/ 3 buts

Après avoir débuté sa formation au Sporting CP Romario Baró finit par rejoindre le FC Porto en 2014 à la suite de divergences entre son agent Catito Baldé et le Sporting lors du transfert Bruma. Et très vite le jeune milieu de terrain s’est imposé à l’Olival comme patron du milieu de terrain. Véritable box To box c’est un 8 très complet. Il allie puissance physique et habilitée technique à la perfection et on peut le comparer un peu à Renato Sanches (ancien de Benfica) autant sur le plan esthétique que dans le jeu. Cette année il a littéralement explosé en sélection Nationale (où il est l’une des grandes attractions) mais aussi en deuxième division portugaise avec l’équipe B du FC Porto. Mais c’est surtout en UEFA Youth League qu’il brille cette saison. Il est l’actuel deuxième meilleur buteur de la compétition avec 6 réalisations dont un coup franc magistral face aux Allemands d’Hoffenheim que vous pouvez revoir ici.

 

Domingos Quina (Watford) Milieu centre

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 49/ 11 buts

Très tôt Domingos Quina était destiné à faire le saut vers le championnat le plus médiatisé du monde. Alors qu’il était âgé de seulement 14 ans il prit son envol vers Londres pour rejoindre la formation de Chelsea où il est resté pendant quatre saisons avant de rejoindre West Ham ou il était la star de l’équipe U23. Il n’avait que 16 ans lorsqu’il a effectué ses débuts professionnels avec les hammers en Europa League. Cet été il est finalement transféré à Watford ou il a pour l’instant le statut de remplaçant mais compte déjà 2 buts en 13 rencontres de Premier League.

 

 

Rafael Camacho (Liverpool) Milieu Offensif/ ailier droit

Âge 18 ans

Internationalisations espoirs : 33/ 9 buts

Après avoir débuté sa formation au Sporting, il a très vite tapé dans l’œil des recruteurs de Manchester City alors qu’il n’était âgé que de 13 ans. Mais c’est chez les Reds de Liverpool qu’il a commencé à se faire un nom dans le monde du football. Étoile montante du championnat U23, Rafael Camacho commence très vite à attirer l’attention des plus grands clubs Européens désireux de pouvoir avoir dans leurs équipes la vision de jeu du jeune ailier. Il était sur le point de rejoindre le Sporting sous forme de prêt lors du dernier mercato d’hiver, mais Jürgen Klopp a mis son veto à la dernière minute. Avec seulement trois minutes de jeu avec les Reds en équipe première et en fin de contrat, Rafael Camacho a de grandes chances de partir cet été et faire enfin connaitre au monde l’étendue de son talent.

 

 

Francisco Trincão (SC Braga) Attaquant/ ailier

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 32/ 12 buts

Tout comme Luis Filipe « Jota » ce sont les pépins physiques des titulaires qui lui ont permis d’être présent au championnat d’Europe U19 remporté par le Portugal en 2018. Et tout comme le joueur de Benfica, il s’est fait connaitre lors de cette compétition lors de laquelle il a fini meilleur buteur (5 buts en 5 matchs) à égalité avec Jota. Son ascension a ensuite été quelque peu freinée à cause de quelques pépins physiques en début de saison, il a repris du rythme en deuxième division avec l’équipe B avant d’être enfin lancé dans le bain de la première division ou il compte déjà 61 minutes de jeu en 4 rencontres, il ne manque qu’un petit but pour enfin reprendre son élan…

 

 

Pedro Neto (Lazio) Ailier

Âge 19 ans

Internationalisations espoirs : 28/ 6 buts

Pedro Neto est le plus jeune joueur Portugais à avoir marqué dès son premier match de championnat (même Cristiano Ronaldo n'a marqué qu'au bout de 2 matchs), il n'a eu besoin que de 9 minutes pour mettre le ballon au fond des filets face au Nacional da Madeira lors de la 33e journée de Liga Nos 2016/2017. Le quotidien Catalan "sport" l'avait qualifié de "dernière grande merveille découverte par le Barca" qui avait fait de lui sa grande priorité. Mais il a finalement rejoint la Lazio et les chiffres de son transfert ont de quoi donner le tournis. Les Lazialis ont déboursé 7.5 millions d'euros pour un prêt de 2 ans, assujettis à une clause d'achat obligatoire de 4.5 millions d'euros portant le total à 12 millions d'euros. Mais ce n'est pas tout, le transfert peut même atteindre la somme astronomique de 19,5 millions selon certains objectifs à atteindre, c'est dire la qualité de cette nouvelle pépite Portugaise. Depuis il compte déjà 4 rencontres officielles avec l’équipe première de la Lazio.

 

 

Umaro Embalo (SL Benfica) Ailier

Âge 17 ans

Internationalisations espoirs : 48/ 25 buts

Ce joueur est à suivre avec beaucoup d’attention, c’est l’une des plus grosses pépites du centre de formation de Benfica. Attaquant rapide avec un sang-froid et une justesse technique impressionnante, Umaro Embalo est l’un des attaquants les plus efficaces en équipes jeunes du Portugal 25 buts en 48 rencontres. Très tôt il a été surclassé dans les équipes jeunes de Benfica qui a déjà refusé une offre de 19M d’euros en provenance de Leipzig.

 

 

Fabio Silva (FC Porto) attaquant

Âge 16 ans

Internationalisations espoirs : 28/ 13 buts

Il n’est qu’au tout début de sa carrière mais les statistiques font déjà froid dans le dos. Buteur prolifique Fabio Silva est certainement l’un des joueurs portugais les plus prometteurs. Il est doté d’un instinct de renard des surfaces hors norme. Ces trois dernières années, des U15 jusqu’à être surclassé en U19, il a inscrit un total de 91 buts en 105 rencontres dont 31 buts cette saison, répartis entre le championnat U19 et la youth Ligue, pas mal pour un gamin de 16 ans non ?

 

Tomás Esteves (FC Porto) arrière droit

Âge 17 ans

Internationalisations espoirs : 26/ 0 but

À seulement 17 ans il est surclassé avec les U19 du FC Porto où il est titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense. Rapide, très offensif mais aussi parfaitement à l’aise dans les taches défensives, Tomás Esteves est déjà un joueur très complet pour son âge et brille déjà en Youth League où il joue face aux meilleurs joueurs du monde pour la plupart bien plus âgés que lui.

 

 

Joelson Fernandes (Sporting CP) ailier

Âge 16 ans

Internationalisations espoirs : 9/ 3 buts

Retenez bien ce nom, Joelson Fernandes est un très jeune ailier qui évolue avec les U17 du Sporting CP. Mais attention, sa qualité de drible dignes des plus grands, sa vitesse hors du commun ont très vite attiré l’attention de Marcel Keizer entraineur de l’équipe principale qui le fait régulièrement s’entraineur en équipe première. Et il ne serait pas étonnant de le voir faire la présaison avec l’équipe première cet été. C’est certainement l’une des plus grandes perles made in Sporting ces dernières années et ce gamin a tout pour marcher sur les traces des Cristiano Ronaldo, Nani, Quaresma etc.…

 

 

Pedro Brazão (OGC Nice) Milieu offensif/ ailier

Âge 16 ans

Internationalisations espoirs : 17/ 6 buts

L’OGC Nice semble avoir tiré le gros lot en allant recruter un jeune inconnu portugais. Après un passage éclair par le centre de formation du Sporting, Pedro Brazão a dû déménager très tôt pour le sud de la France avec sa famille pour raisons familiales. Après avoir évolué quelque temps dans une équipe proche de Marseille, il finit par signer avec l’OGC Nice en 2017. Doté d’une aisance technique et d’une impressionnante puissance de frappe à mi-distance il n’a pas tardé à impressionner Patrick Vieira, entraineur de l’équipe première. Et le 20 avril dernier il est devenu le Portugais le plus jeune à jouer dans l’une des cinq principales Ligues Européennes en rentrant en fin de rencontre lors de la défaite de Nice 1-0 face à Caen.

 
 
e-max.it: your social media marketing partner