Cristiano Ronaldo Portugal

Avec des nouveaux visages mais aussi et surtout avec la réintégration de Cristiano Ronaldo, l’équipe du Portugal est de retour sur la pelouse du stade de la Luz vendredi et lundi prochain pour affronter l’Ukraine et la Serbie premiers adversaires des Lusitaniens dans ce groupe B pour les qualifications du championnat d’Europe de 2020.

Après trois mois de trêve internationale, l’équipe du Portugal va de nouveau fouler les pelouses ce vendredi soir au stade de la Luz face à l’Ukraine désormais entrainée par, l’ancien renard des surfaces, Andriy Shevchenko. Après un très beau parcours en Ligue des Nations, la Seleção entame la première étape dans sa course à la revalidation du titre de champion d’Europe obtenu en 2016.

Objectif, commencer ces qualifications avec une victoire et éviter de faire comme les deux dernières qui se sont soldées par des défaites (0-1 face à l’Albanie en 2014 et 2-0 face à la Suisse en 2016) et faire une campagne bien plus tranquille.

Pour cela Fernando Santos peut compter sur un effectif au maximum de sa forme et surtout sans grosses absences à signaler à part peut-être celle de Bruno Fernandes, l’un des meilleurs milieux de terrains d’Europe a l’heure actuelle, qui a fini par être dispensé de l’équipe pour cause de blessure.

En contrepartie on peut signaler l’arrivée de nouveaux visages dont celui de la nouvelle pépite d’à peine 19 ans João Felix, mais aussi Diogo Jota ou encore Dyego Sousa (attaquant du SC Braga) qui pourrait devenir le septième joueur naturalisé Portugais à porter les couleurs de la Seleção. Mais le retour le plus marquant, c’est celui du meilleur joueur du monde Cristiano Ronaldo qui va de nouveau porter les couleurs de l’équipe das Quinas après 8 mois d’absence (défaite 2-1 face à l’Uruguay en huitièmes de finale de la Coupe du Monde) qu’il a utilisés pour s’adapter à son nouveau club, la Juventus de Turin.

Le retour de Cristiano Ronaldo

Son retour devrait permettre de tordre le cou à certaines idées reçues selon lesquelles l’équipe du Portugal se porterait mieux sans lui. Certes, on a pu se rendre compte que la Seleção ne souffre pas de la « Ronaldo dépendance » et s’appuie sur un football différent, bien plus collectif en son absence, mais de là à dire que le Portugal est meilleur sans lui…

Comment une équipe pourrait être meilleure sans le joueur qui fait trembler de peur toutes les défenses du monde et d’ailleurs ? Pourquoi se passer de cette machine, de cet extraterrestre qui bat record sur record ? La question ne se pose même pas, Cristiano Ronaldo sera bien sûr titulaire face à l’Ukraine et la Serbie lundi et il va tenter de marquer pour la première fois face à ces deux sélections et rattraper l’Iranien Ali Daei comme meilleur buteur de l’histoire en sélection (avec 109 buts).

 

La grande question du jour, c’est de savoir qui l’accompagnera en attaque. Habitué à jouer aux côtés d’André Silva, il pourrait cette fois former un duo avec João Felix, Diogo Jota ou encore Dyego Sousa ou même être aligné tout seul en pointe dans un système en 4.3.3.

 

En tout cas ce vendredi soir on va pouvoir combler le vide qu’a laissé l’équipe du Portugal depuis trois mois et aussi de voir Ronaldo porter ses couleurs…

 

e-max.it: your social media marketing partner