Portugal 2-2 Tunisie

Malgré une excellente entame de match, avec un mouvement offensif très intéressant, lors de laquelle le Portugal a mené par deux buts d’écart, les champions d’Europe se sont laissé surprendre par une équipe Tunisienne qui a su tirer profit du manque de concentration Lusitanienne pour arracher le nul 2-2 ce lundi soir au stade da Pedreira.

Les erreurs il vaut mieux les commettre maintenant en amical, plutôt qu’en Coupe du Monde et on espère que Fernando Santos aura bien pris des notes de celles commises ce soir à Braga pour ne pas les répéter en Russie en juin prochain.

Mais malgré ce match nul décevant, il ne faut pas non plus tout négativiser, car il y a eu aussi beaucoup de choses positives ce soir de la part des champions d’Europe. Sans Cristiano Ronaldo, le Portugal a présenté un design offensif intéressant et fortement animé avec André Silva en pointe, Bernardo à droite et Quaresma à gauche, épaulé par le duo Joao Mario et Adrien Silva. Et ce trio offensif s’est montré très remuant en début de rencontre, avec des mouvements et une entente qui promettent de faire beaucoup de dégâts en cas d’absence du meilleur joueur de la planète, une absence que bien entendu, personne ne souhaite.

Épaulés par un excellent João Mario, les Portugais ont fait part de leur supériorité d’entrée de jeu face à une équipe Tunisienne qui semblait désarmé face à tant de talents. Ce fut donc sans surprises et après plusieurs menaces sur les buts de Mouez Hassen que les champions d’Europe vont ouvrir la marque par André Silva (21e) qui va inscrire le but numéro 1000 de la Seleção d’une superbe tête après avoir été parfaitement servi par Ricardo Quaresma. Et quand João Mario à lever tout le stade en doublant la mise d’une superbe demi-volée à la 33e, les spectateurs présents au stade da Pedreira s’attendaient certainement à voir leur équipe infliger une correction à leurs adversaires du soir.

Mais menant au score par deux buts d’écart, les Portugais ont commis le pécher ultime, celui de sous-estimer l’adversaire et le relâchement s’est avéré fatal juste avant la fin de la première période avec la réduction du score par Anice Badri après un mauvais dégagement de Pepe qui démontre un criant manque de concentration.

Au retour des vestiaires, le pécher d’orgueil de la Seleção sera encore plus grand, croyant avoir déjà le match en poche, ils se sont laissé endormir par le très lent jeu Tunisien, Bernardo Silva à bien essayer de rallier ses troupes, mais sa frappe échoue sur le poteau. Et ce qui devait arriver, arriva, Ben Youssef va profiter d’une boulette collective de la défense centrale pour remettre les deux équipes à égalité, laissant incrédule le public da Pedreira.

Le score ne bougera plus et ce soir, les Portugais devront répéter l’une des premières règles du football : un match se termine seulement après le coup de sifflet final…

 

Résumé vidéo du Portugal 2-2 Tunisie:

 

 
e-max.it: your social media marketing partner