Renato Sanches semble avoir retrouvé la lumière en ce début de saison à Lille. Ce vendredi soir face à Montpellier, Renato a de nouveau fait sensation et a encore été l’homme du match. En plus d’avoir retrouvé le chemin des buts après sept mois de disette, il a conquis les commentateurs et les a laissés bouche bée avant de rendre hommage à son match phénoménal.

Et les statistiques parlent pour lui : huit récupérations de balle, des dribles en veux-tu en voilà (10 au total ce qui est le record cette année en Ligue 1), cinq frappes, dont quatre cadrées, et surtout il a enfin retrouvé le sourire en marquant le but de la délivrance pour les Dogues qui ont ainsi empoché les trois points.

Ce sourire et cette excitation que l’on ressent quand le ballon franchit la ligne de but. Celui-là même que Renato semblait avoir perdu depuis sept mois, mais oui, il a enfin retrouvé le chemin des buts. Un but décisif qui plus est, car il a permis à son équipe de s’imposer. Un but à la Renato avec une accélération déconcertante et une frappe violente qui étaient l’une de ses images de marque à l’époque où il était encore à son apogée.

Cette étincelle, Renato semblait l’avoir perdue depuis 2016, année où il a été sacré champion d’Europe avec le Portugal et où il avait été le premier Portugais à remporter le prix du Golden Boy (João Felix lui a succédé cette année) avant de sombrer dans l’oubli avec le maillot du Bayern et de Swansea.

Avec son départ vers l’Allemagne Renato avait perdu sa magie et son envie du jeu. Abattu, démotivé, lent et sans ses accélérations qui avaient fait de lui l’un des plus gros espoirs lusitaniens de ces dernières années, il sombrait alors peu à peu dans l’oubli. Son dernier but en match officiel remontait au mois de mai dernier lors de la 34e journée du championnat Bavarois et la victoire du Bayern 5-1 face à Frankfurt et tenez-vous bien c’était son deuxième but seulement après qu’il a laissé le maillot rouge du Benfica en 2016.

Mais le talent, ça ne s’efface pas ! C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Quand on est aussi bon on ne désapprend pas, encore faut-il s’accrocher de nouveau à ses rêves qui semblaient lui avoir échappé lors d’une nuit sombre qui aurait pu devenir éternelle avant que quelqu’un lui donne ce qu’il réclamait depuis longtemps : une opportunité !

Les dogues avaient alors pris un pari qui semblait à ce moment « risqué ». Celui d’investir 25 M€ et récupérer le prince déchu de Bavarre pour le relancer en Ligue 1. Qui l'eût cru ? Après des débuts poussifs et difficiles, Renato Sanches semblait doucement mais surement monter en puissance. Les accélérations fulgurantes, son volume de jeu impressionnant au milieu de terrain qui le caractérisait si bien semblaient revenir peu à peu et ses élections dans l’équipe-type de la Ligue 1 lors des deux dernières journées précédentes n’étaient que des prémices annoncées de son retour fulgurant.

Un retour qui semble définitivement s’être emballé ce vendredi soir, car ce but qui le fuyait depuis si longtemps est enfin arrivé. Serait-ce l’élément déclencheur qui manquait à l’équation ? Ce petit détail qui va le libérer définitivement et le replacer dans le panorama qui lui revient de droit celui d’un grand joueur ?

C’est peut-être encore trop tôt pour le dire, mais ce vendredi a tout l’air du premier jour d’une nouvelle vie d’un gamin qui a refusé de laisser s’échapper ses rêves.

Le résumé vidéo du match de Renato Sanches contre Montpellier:

<

e-max.it: your social media marketing partner