Image: FC Porto.fr

Malgré les deux transferts déjà annoncés, Zé Luis et Renzo Saraiva, par le FC Porto pour ce mercato les supporteurs des dragons gardaient encore l’eau à la bouche et attendaient avec impatience une recrue de poids pour attaquer la reconquête du titre national perdu en 2018-2019. Et c’est chose faite avec l’annonce du recrutement du japonais Shoya Nakajima.

Ailier gauche d’origine, Nakajima peut également évoluer dans un rôle de second attaquant et il est déjà bien connu des pelouses portugaises après les avoir éclaboussés de son talent pendant une saison et demie sous les couleurs de Portimonense entre 2017 et 2018. Reconnu comme un joueur hors du commun il a attiré l’attention du club Quatari d'Al Duhail qui n’avait alors pas hésité à payer 35 M€ pour s’attacher ses services.

Malgré le fait qu’il a été entrainé par Rui Faria lors de cette nouvelle aventure, l’international Nippon n’a pas réussi à s’adapter et fini donc par revenir au Portugal (six mois après) par la porte du stade du Dragon ou les dirigeants du club fondent désormais de gros espoirs sur cette recrue qui aura pour mission de faire oublier Yacine Brahimi.

Pour son transfert les bleus et blancs ont déboursé 12 M€ d’euros pour 50% des droits économiques du joueur, qui a signé ce vendredi un contrat de cinq ans sur laquelle figure une clause libératoire d’un montant de 80 M€.

Le FC Porto a désormais passé la cinquième sur le marché des transferts en frappant un gros coup dans ce mercato qui s’annonce encore plein de surprises du coté la « cidade Invicta ».

Les meilleurs moments de Nakajima sous les couleurs de Portimonense :

e-max.it: your social media marketing partner