Pinto Da Costa
L'emblématique président du FC Porto, Pinto Da Costa, a fait part de son insatisfaction sur les débuts de l'arbitrage vidéo au Portugal. " En ce moment, je mettrais immédiatement un terme au VAR (Arbitrage vidéo)", a-t-il déclaré lors d'une longue interview pour le journal "O Jogo". 
 
Pour le président des Dragons, lors des matchs du FC Porto, le VAR a surtout servi à médiatiser les erreurs d'arbitrage : 
 
"le VAR a apporté des choses positives pour certains, mais que du négatif pour d'autres. Lors des matchs du FC Porto, sur toutes les actions de doute éventuels, parce qu'il n'y a aucun doute possible, comme le penalty contre le Desportivo das Aves et comme le penalty de Luisão, là, le VAR était distrait. Pour moi il est inconcevable que l'action de Luisão et de Aves, où il y a eu 2 penaltys indiscutables, l'arbitre n'ait pas eu de doutes et demande à revoir les images, comme c'est arrivé récemment lors du match entre Portimonense et Estoril. Mais à quoi sert le VAR ? Ce sont des faits. Si c'est parce qu'une abeille est passée devant et lui a retiré la visibilité, s'il était enrhumé et qu'il a éternué à ce moment-là, je ne sais pas", avant de pousser l'ironie encore plus loin : " Vous savez à quoi servit le VAR ? À nous donner un but qui avait été annulé alors que l'on gagnait 4-0 à Estoril. Merci beaucoup". 
 
Seul bon point de Pinto Da Costa en faveur du VAR, " je ne peux pas dire qu'il y ait de la mauvaise volonté, parce que'en 13 journées, on a eu 11 arbitrages exempts et 2 négatifs, ce n'est déjà pas si mal", avant de conclure " en ce moment même, je mettrais immédiatement un terme au VAR".
e-max.it: your social media marketing partner