But Alfa Semedo contre l'AEK

Victoire arrachée à feu et à sang ce mardi soir par Benfica 3-2 dans l’enfer Grec au stade Olympique d’Athènes avec beaucoup de souffrance et un but héroïque et inattendu d’Alfa Semedo qui venait tout juste de sortir du banc de touche. Mais les choses auraient pu être tellement différentes si Ruben Dias n’avait pas reçu l’ordre d’expulsion en fin de première période.

Car tout avait commencé à la perfection pour les joueurs de Rui Vitoria, avec un but de Seferovic dès la 6é minute de jeu profitant d’un mauvais renvoi de Barkas. Neuf minutes plus tard Alex Grimaldo va monter dans le dos et surprendre la défense Athénienne en mettant son équipe à l’abri pour le 2-0. Le match prenait alors des airs de balade, mais elle a failli mal tourner avec l’expulsion de Ruben Dias juste avant la fin de la première période faisant chuter les encarnados dans l’enfer d’Athènes.

C’est en revenant des vestiaires que les aigles se sont retrouvés attrapés dans un authentique traquenard. Poussés par un public survolté, les Grecs vont se ruer vers l’avant et sous la pression Benfica va finir par céder sur un but de Klonaridis à la 53e minute. Ce but va encore plus provoquer la panique dans la défense des aigles encore et toujours plus désorganisée que jamais. Et ce qui devait arriver, arriva. Klonaridis, encore, égalisera pour l’AEK à la 63e minute.

Abattu, Benfica semblait déjà avoir déposé les armes et ils sont passés tout près du KO technique sur un face à face avec Klonaridis, remporté cette fois par Vlachodimos.

Et là, pratiquement de nulle part et d’on ne sait où, Alfa Semedo est venu vêtir le costume de héros avec une frappe aussi belle qu’inattendue et qui viendra fixer le score final à 3-2 et donner enfin la première victoire de Benfica en Ligue des Champions après 8 revers consécutifs. Mais toute cette souffrance était-elle vraiment nécessaire ?

Résumé vidéo du AEK 2-3 Benfica :

e-max.it: your social media marketing partner