Equipe féminine portugaise de futsal

Déjà avec leur billet en poche pour la phase finale du tout premier championnat d’Europe de Futsal féminin de l’histoire en poche obtenu jeudi dernier face à la Finlande, les portugaises ont joué ce samedi soir leur tout dernier match dans ce groupe 4 de la phase de qualification en signant un nouveau carton 11-0 face aux Serbes au pavillon d'Oliveira d'Azemeis.

Sara Ferreira (02’ et 10’), Cátia Morgado (04’, 22’ et 35’), Carla Vanessa (08’ et 27’), Tânia Sousa (17’), Jenny (18’ et 40’) et Janice (37’) ont donné corps à la correction infligée à l’équipe Serbe.

On ne peut que s’enorgueillir de ce bilan formidable lors de cette phase de qualification : 3 matchs, 3 victoires, 26 buts marqués (soit une moyenne de 8,6 buts par match) et seulement 1 souffert dans ce qui a semblé être une vraie promenade de santé pour nos formidables meninas.

Direction donc la Final Four du championnat d’Europe qui consacrera au mois de février prochain l’une de ces 4 nations, Espagne, Russie, Ukraine en plus bien évidemment du Portugal. Même si les Russes restent les grandes favorites de la compétition on peut pourquoi pas, espérer voir une victoire Lusitanienne. L’organisation de la compétition pourrait également être un avantage non négligeable étant donné que l’UEFA tranchera (parmi les 4 finalistes) en octobre prochain le pays hôte de cette compétition qui marquera l’histoire de la compétition.

Mais où est passé la reconnaissance ?

Pendant ces 3 rencontres, nos meninas ont fait honneur à notre nation, des cartons, des jolis buts et bien sûr, une qualification historique. Elles ont fait bien plus pour le rayonnement de notre pays que de nombreux dirigeants qui régissent notre football masculin et malgré tout, les quotidiens sportifs portugais en ont à peine parlé. Vous pouvez chercher, vous ne trouverez pratiquement rien dans les unes bien remplies d'Abola, O Record et O Jogo. Beaucoup nous dirons que le football féminin ne passionne pas autant que le masculin, c’est effectivement indéniable comme argument et pourtant personne ne peut non plus contredire le fait qu’il est aussi en plein boom partout en Europe. Et d’ailleurs le nombre de spectateurs présents devant leurs télés pour la rencontre de jeudi soir face aux Finlandaises tant à le prouver : 160 mil spectateurs en moyenne avec un pic à 243 mil en fin de match, pour un petit pays d’à peine 10 millions d’habitants c’est un score tout à fait honorable. Au niveau du public ce fut également une réussite avec une moyenne de 1500 supporteurs au pavillon d’Oliveira d'Azemeis, soit bien plus que de nombreux matchs de première division et que la grande majorité des matchs de deuxième division.

Cela confirme bien la montée en puissance du football féminin qui contraste bien avec la décadence toujours plus vertigineuse de la presse écrite du pays qui a préféré mettre en une le nombre de buts marqué par les joueurs des pseudos « trois grands » lors des entrainements (pendant une semaine ou l’actualité sportive était de plus, au point mort) nous n’arrêterons pas de faire remarquer cette affligeante gestion des priorités dans le paysage médiatique portugais.

Résumé vidéo du Portugal 11-0 Serbie :

e-max.it: your social media marketing partner