Nelson Évora

Ce vendredi soir à Bruxelles aura lieu la finale de la Ligue de Dimant (épreuve d’athlétisme lors de laquelle deux Portugais s’affrontent pour la victoire finale. Pablo Pichardo vainqueur du triple saut en 2018 et Nelson Évora champion Olympique et Mondial. C’est ce dernier qui n’a pas manqué de tacler la politique de la chaine Sport TV qui va retransmettre la compétition en différé.

En lieu et place, la première chaine Sportive portugaise qui dispose pourtant de 5 canaux a décidé de retransmettre Saint-Marin - Belgique, Écosse - Russie et Slovaquie - Croatie, « d’émotionnants matchs de football avec un énorme intérêt pour la nation » a souligné le compte Instagram de « Planeta Atlétismo ».

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

⚠️ O canal "desportivo" 📺 que detém os direitos televisivos da Diamond League em Portugal não irá transmitir em direto o meeting de Bruxelas, que contará com 15 finais da edição 2019 da Diamond League. Prefere transmiti-lo com duas horas e meia de atraso, em diferido. ⠀ ⠀ À hora do evento, o referido canal - que na verdade são 5 canais - irá transmitir emocionantes duelos de futebol (com bastante interesse nacional), como o San Marino x Bélgica, o Escócia x Rússia ou o Eslováquia x Croácia, jogos de qualificação para o Campeonato da Europa (de futebol, claro). ⠀ ⠀ A Diamond League é a maior competição anual mundial de Atletismo e entre os presentes nas finais de hoje constam dois atletas portugueses 🇵🇹 no Triplo Salto: Pedro Pablo Pichardo e Nelson Évora. Um deles foi o vencedor da competição em 2018. O outro é um campeão olímpico e mundial. ⠀ ⠀ A (falta de) cultura desportiva é responsabilidade de todos nós.

Une publication partagée par Planeta do Atletismo (@planetadoatletismo) le

Nelson Évora qui est certainement le plus grand porte-drapeau de l’athlétisme Portugais n’a pas manqué de réagir :

« Il y a pleins d’autre choses qui nous frustrent. Maintenant si vous trouvez ce cas frustrant, imaginez-moi qui essaye depuis des années de divulguer cette modalité. Mais il n’y a que le football qui compte, ne vous embêtez pas.

 

Un manque criant de culture Sportive national

C’est connu au Portugal il n’y a que le foot (masculin) qui compte. Et ici a Footugal France nous avions déjà partagé avec vous notre frustration lorsque d’importants événements sportifs nationaux passaient souvent au deuxième voir au troisième plan des principaux journaux sportifs Lusitaniens, lesquels ont préfère mettre en première page un but marqué à l’entrainement d’une nouvelle recrue de mercato de l’un des trois grands clubs Portugais de football.

Cela a été le cas avec la finale de l’Euro de Futsal Féminine, les médailles olympiques de Nelson Évora, l’épopée fantastique de l’équipe de Handball, de Basket et plus récemment avec la toute première médaille d’or d’un judoka Portugais, Jorge Fonseca, lors des championnats du monde de la modalité la semaine dernière et ce, pour ne citer que quelques exemples…

Pire encore ! Ce dernier a été complétement oublié par son club, le Sporting CP. Dans leur journal quotidien les verts et blancs ont complètement oublié de signaler l’honneur fantastique d’avoir en son sein le premier champion du monde Portugais de judo.

Peut-être parce qu’il a circulé sur les réseaux sociaux une interview du judoka faisant l’éloge de ce que Bruno de Carvalho (président déchu) et de ce qu’il a apporté aux diverses modalités du Sporting CP pendant sa présidence.

Le Portugal et les Portugais ont malheureusement encore beaucoup de chemin à parcourir pour avoir une vraie culture Sportive et non plus seulement de football. Avec comme premier pas de meilleurs dirigeants et non politisés... Un peu plus de chauvinisme nous ferait peut-être, le plus grand bien.

BDS

 

 

e-max.it: your social media marketing partner